Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
842 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Roman Polanski
Roman Polanski
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...



19 anecdotes sur le thème :
Titre intégré au décor
Dans «MONNAIE DE SINGE» («Monkey Business», Norman Z. McLeod, 1931) [Toutes les anecdotes]
MONNAIE DE SINGE 00014
MONNAIE DE SINGE 00018
MONNAIE DE SINGE 00023
MONNAIE DE SINGE 00028
MONNAIE DE SINGE 00034
MONNAIE DE SINGE 00035
MONNAIE DE SINGE 00036
MONNAIE DE SINGE 00038
MONNAIE DE SINGE 00039
MONNAIE DE SINGE 00040
MONNAIE DE SINGE 00041
MONNAIE DE SINGE 00043
MONNAIE DE SINGE 00044
MONNAIE DE SINGE 00046
 
0:00:14 Au tout début, un tonneau pivote lentement pour montrer les crédits principaux et le titre qui sont peints dessus. Ensuite, quatre barriques déboulent et s'arrêtent pour présenter photo et nom de chacun des Marx Brothers. En un ultime demi-tour, le dernier dévoile les noms des cinq autres acteurs principaux.
 

Dans «LA MOMIE» («The Mummy», Karl Freund, 1932) [Toutes les anecdotes]
LA MOMIE 00016
LA MOMIE 00017
LA MOMIE 00018
 
0:00:16 Le générique commence en indiquant le nom de l'acteur principal. À l'arrière-plan, une maquette tourne afin de montrer une pyramide égyptienne sur laquelle est écrit le titre : "The mummy".
 
Merci ! : Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso, a signalé et illustré cette anecdote.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «HÔTEL DU NORD» (Marcel Carné, 1938) [Toutes les anecdotes]
HÔTEL DU NORD 00024
0:00:24 Durant le générique – où les cartons incrustés à l'image se dissipent de l'un à l'autre comme troublés par l'eau du canal – le titre du film est tout simplement indiqué par l'enseigne de l'hôtel où va se dérouler l'essentiel de l'intrigue.
 
Remerciements : Anecdote signalée par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «LA BELLE ET LA BÊTE» (Jean Cocteau, 1946) [Toutes les anecdotes]
LA BELLE ET LA BÊTE 00039
LA BELLE ET LA BÊTE 00042
LA BELLE ET LA BÊTE 00049
LA BELLE ET LA BÊTE 00049a
LA BELLE ET LA BÊTE 00057
LA BELLE ET LA BÊTE 00103
LA BELLE ET LA BÊTE 00106
LA BELLE ET LA BÊTE 00107
LA BELLE ET LA BÊTE 00115
 
0:00:39 Le film commence par un tableau d'école sur lequel écrit le nom de . Celui-ci, que l'on a vu se lever un instant plus tôt, vient l'effacer. Le réalisateur trace ensuite celui de l'actrice principale. Une dame au chapeau – que l'on devine être Josette Day – essuie à son tour la surface noire. Tandis que les mots "dans un film de" viennent se superposer à l'image, écrit son propre nom. Le titre apparaît ensuite, lui aussi écrit à la craie, et le même "maître" vient le compléter d'un accent circonflexe. La suite du générique arrive enfin de manière plus traditionnelle, par incrustation vidéo, même si l'artiste efface ses dessins en arrière-plan.
 
Remerciements : Signalé par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT» («The Unsuspected», Michael Curtiz, 1947) [Toutes les anecdotes]
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00008
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00009
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00010
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00013
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00016
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00017
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00020
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00025
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00028
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00033
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00037
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00046
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00052
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00055
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 00058
 
0:00:08 Après le logo, deux mains gantées écartent les deux premiers projets manuscrits, puis s'emparent du script définitif. Devant la caméra, les pages sont tournées pour présenter l'ensemble de la distribution principale et des équipes technique et artistique.
 
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 13823
LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT 13825
 
1:38:23 Le procédé est repris à la fin, pour présenter la distribution complète.
 
Remerciements : Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso, a signalé cette anecdote.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «BOULEVARD DU CRÉPUSCULE» («Sunset Blvd.», Billy Wilder, 1950) [Toutes les anecdotes]
BOULEVARD DU CRÉPUSCULE 00014
0:00:14 Le film commence en montrant un trottoir. Un mouvement de caméra vers le bas montre le titre, peint au pochoir sur une bordure.
 

Dans «MON ONCLE» (Jacques Tati, 1958) [Toutes les anecdotes]
MON ONCLE 00014
MON ONCLE 00023
MON ONCLE 00031
MON ONCLE 00050
MON ONCLE 00108
 
0:00:14 Le film démarre sur la construction d'un immeuble, dans le bruit des marteaux-piqueurs. La caméra montre une succession de panneaux évoquant ceux des entrepreneurs du bâtiment. Mais on mentionne ici les principaux "constructeurs" du film : l'équipe technique, les interprètes et le réalisateur. Puis, tandis qu'arrivent des chiens batifolant dans les saletés, on passe au titre écrit à la craie sur un vieux mur de briques.
 
Remerciements : Anecdote décrite et illustrée par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «WEST SIDE STORY» (Robert Wise, Jerome Robbins, 1961) [Toutes les anecdotes]
WEST SIDE STORY 22054
WEST SIDE STORY 22100
WEST SIDE STORY 22134
WEST SIDE STORY 22152
WEST SIDE STORY 22210
 
2:20:54 Juste après le mot fin, le titre apparaît peint sur un mur. La caméra zoome puis se déplace pour montrer que certains graffitis mentionnent les réalisateurs, le scénariste, le compositeur et l'auteur des chansons. Un fondu-enchaîné montre ensuite les noms des productions tracés sur une vitre. Puis un panneau de bois montre d'autres graffitis à la craie précisant producteur et chorégraphe. Un autre plan montre alors la distribution principale inscrite de la même manière sur un mur de parpaings. Puis, le reste des distributions artistique et technique sont présentées de manière plus traditionnelle, par superposition de texte.
 
Remerciements : Signalé par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «LE CAPORAL ÉPINGLÉ» (Jean Renoir, 1962) [Toutes les anecdotes]
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00029
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00033
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00036
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00040
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00047
 
0:00:29 De la mention de tous les acteurs jusqu'à l'ensemble de l'équipe technique, en passant par le réalisateur et le titre, tout le générique est peint au pochoir sur des murs de planches.
 
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00033a
LE CAPORAL ÉPINGLÉ 00047a
 
0:00:33 Il pourrait ne s'agir que d'un trucage vidéo, mais deux points tendent à prouver que le générique est vraiment intégré au décor :
  • tous les "murs de planches" sont différents ;
  • au bord de certaines planches (par exemple imparfaitement planes), des lettres ne sont pas parfaitement peintes.
 

Dans «PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE» («Marnie», Alfred Hitchcock, 1964) [Toutes les anecdotes]
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00003
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00009
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00011
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00012
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00013
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00015
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00017
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00019
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00020
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00025
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00032
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00043
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00048
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00052
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00056
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00100
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00106
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00113
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00117
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00129
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00141
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00146
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 00150
 
0:00:03 Sur le thème signé par Bernard Herrmann, les premières images montrent les pages tournées d'un livre, ornées d'un cadre enluminé au sein duquel est imprimé le générique : les acteurs principaux, le titre, le réalisateur, l'équipe technique...
 
PAS DE PRINTEMPS POUR MARNIE 20401
2:04:01 Le film se termine par un plan fixe sur une page similaire présentant la distribution.
 

Dans «LE MALIN PLAISIR» (Bernard Toublanc-Michel, 1975) [Toutes les anecdotes]
LE MALIN PLAISIR 00000
0:00:00 Le titre du film apparaît sur la bouée d'un bateau.
 

Dans «SAINT ANGE» (Pascal Laugier, 2004) [Toutes les anecdotes]
SAINT ANGE 00633
SAINT ANGE 00635
SAINT ANGE 00637
 
0:06:33 Durant le générique, la caméra approche d'une vieille boîte aux lettres érodée par les intempéries. On y lit le nom du lieu, qui a donné le titre : SAINT ANGE.
 

Dans «LA NUIT NOUS APPARTIENT» («We Own the Night», James Gray, 2007) [Toutes les anecdotes]
LA NUIT NOUS APPARTIENT 00145
0:01:45 Le film démarre par des photos d'archive sur des policiers de New York et leurs opérations. Le titre original n'est pas vraiment montré, sauf sur un écusson.
 
LA NUIT NOUS APPARTIENT _divers/embleme-we-own-the-night
En effet, "We own the night" est la devise de l'unité criminelle de la police de New York chargée des crimes sur la voie publique.
 

Dans «SKATE OR DIE» (Miguel Courtois, 2008) [Toutes les anecdotes]
SKATE OR DIE 00110
0:01:10 Durant le générique, Benjamin (Idriss Diop) est assis dans un train de banlieue. Au dessous de son skate-board posé à l'envers sur ses genoux, on lit le titre du film : «SKATE OR DIE».
 

Dans «L'IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS» («The Imaginarium of Doctor Parnassus», Terry Gilliam, 2009) [Toutes les anecdotes]
L'IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS 00122
0:01:22 Le titre (en français) est tracé à la plume au cœur d'un dessin sur une toile.
 
L'IMAGINARIUM DU DOCTEUR PARNASSUS 00148
0:01:48 Comme il s'agit du nom du théâtre, il apparaît ensuite sur le fronton – en anglais.
 
Remerciements : Anecdote illustrée par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Titre intégré au décor (19)

Dans «THELMA, LOUISE ET CHANTAL» (Benoît Pétré, 2010) [Toutes les anecdotes]
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00019
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00032
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00042
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00103
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00115
 
0:00:19 Le film commence par la présentation d'une étagère emplie d'urnes funéraires dédiées aux chiens. La caméra se déplace puis passe devant une niche sur laquelle est inscrit LA FABRIQUE 2 présente". Elle continue vers le haut pour montrer un calendrier illustré de chiens avec en lettres blanches le nom de. Elle continue sa course dans la cuisine et stoppe devant le réfrigérateur, où des lettres aimantées forment le nom deCaroline Cellier. Une jeune femme (Joséphine de Meaux) y prend d'ailleurs un pot de crème qu'elle déguste tout en se disputant avec sa mère (Catherine Jacob).
 
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00210
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00213
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00216
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00227
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00228
 
0:02:10 La scène suivante montre, justement, le nom de Catherine Jacoben larges lettres rouges sur fond noir. Un mouvement vers le bas nous fait découvrir qu'il s'agit d'une cuisine très bien équipée, dans laquelle un jeune homme (Sébastien Huberdeau) se sert une boisson chaude. Son T-shirt est marqué de la mention "En coproduction avec Studio 37". Lorsqu'il pivote vers la gauche, on découvre un paquet de corn flakes baptisé "avec la participation de CANAL +". L'adolescent s'en empare, laissant apparaître derrière une autre boîte de céréales qui complète l'information par "...et de CINE CINEMA". En déjeunant, il s'entretient avec sa mère (Caroline Cellier) et son beau-père (Benoît Pétré) au sujet d'un scooter accidenté.
 
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00316
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00321
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00324
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00349
 
0:03:16 On découvre ensuite la troisième amie () qui déjeune seule dans son jardin. Elle transporte un plateau avec une boîte de thé marquée "avec le soutien de la région Poitou-Charentes", et passe derrière une serviette suspendue où est imprimé "et le département de la CHARENTE-MARITIME". Après qu'elle a échangé quelques banalités avec son voisin, un plan de l'intérieur de sa maison montre un livre intitulé "et LE DEPARTEMENT DE LA VIENNE".
 
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00359
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00422
THELMA, LOUISE ET CHANTAL 00431
 
0:03:59 On retrouve ensuite Gabrielle au café de la mairie pour l'histoire du scooter de son fils. Derrière le barman, une ardoise précise "En association avec UNI ETOILE 7". En sortant, la cliente passe devant la vitrine où est peint le titre. Le deux-roues est embarqué dans une camionnette. Sur les portes arrières refermées par les employés s'affiche "un film de BENOIT PÉTRÉ".
 
Bref, un générique inventif parfaitement intégré au décor !...
 

Dans «PAUL» (Greg Mottola, 2011) [Toutes les anecdotes]
PAUL 00209
PAUL 00210
PAUL 00212
PAUL 00214
PAUL 00216
 
0:02:09 Après qu'une soucoupe volante s'est écrasée sur un chien prénommé Paul sous les yeux de sa petite maîtresse (Mia Stallard), une porte métallique se verrouille à quadruple tour, marquée de la mention PAUL. Ce qui donne l'image-titre du film.
 

Dans «LES SEIGNEURS» (Olivier Dahan, 2012) [Toutes les anecdotes]
LES SEIGNEURS 12630
1:26:30 En guise de générique, des mains posent sur une table un livret intitulé "LES SEIGNEURS" et orné d'un footballeur et d'un globe terrestre constitué de drapeaux.
 
LES SEIGNEURS 12631
LES SEIGNEURS 12633
LES SEIGNEURS 12637
LES SEIGNEURS 12640
 
1:26:31 L'invisible manipulateur l'ouvre. On découvre des pochettes décorées de la même manière avec la marque "Panini". Retournée, la première précise le nom du réalisateur : Olivier Dahan. La seconde, le producteur : Isaac Sharry. S'écartant, les mains découvrent les sociétés de production.
 
LES SEIGNEURS 12641
LES SEIGNEURS 12641a
LES SEIGNEURS 12654
LES SEIGNEURS 12701
LES SEIGNEURS 12708
LES SEIGNEURS 12710
LES SEIGNEURS 12720
 
1:26:41 Une pochette est déchirée. L'autocollant avec le portrait de est collé sur ce qu'on comprend maintenant être un album. Puis c'est le tour de . L'exercice continue avec les autres acteurs principaux. Pour gagner du temps, certains photos sont déjà collées.
 
LES SEIGNEURS 12724
LES SEIGNEURS 12730
LES SEIGNEURS 12737
LES SEIGNEURS 12739
LES SEIGNEURS 12744
LES SEIGNEURS 12745
LES SEIGNEURS 12750
LES SEIGNEURS 12759
 
1:27:24 Puis c'est le tour de l'équipe technique, avec un hommage particulier au décorateur Olivier Raoux, qui a succombé à un arrêt cardiaque le 22 mars 2011 durant le tournage. Il est rarissime de découvrir les visages des directeur de la photographie, monteurs, costumière, compositeur, 1er assistant réalisateur, responsables de casting et autres.
 
LES SEIGNEURS 12802
LES SEIGNEURS 12808
LES SEIGNEURS 12812
LES SEIGNEURS 12815
LES SEIGNEURS 12818
LES SEIGNEURS 12819
LES SEIGNEURS 12822
LES SEIGNEURS 12825
 
1:28:02 Puis, hormis pour les producteurs des chaînes en coproduction, les portraits sont absents ou cachés.
 
LES SEIGNEURS 12839
LES SEIGNEURS 12850
LES SEIGNEURS 12901
LES SEIGNEURS 12911
LES SEIGNEURS 12922
 
1:28:39 Enfin, pendant que le reste de la distribution et de l'équipe technique se déroule sur une page vierge, les mains s'affairent à coller plusieurs images pour composer une photo de groupe.
 
LES SEIGNEURS 12923
LES SEIGNEURS 12934
LES SEIGNEURS 12956
 
1:29:23 Celle-ci terminée, la page est tournée, et le générique continue d'être projeté cette fois-ci à droite.
 
LES SEIGNEURS 12957
LES SEIGNEURS 13009
 
1:29:57 Une nouvelle page est tournée, et le générique s'achève plus traditionnellement, en pleine largeur.
 
LES SEIGNEURS _divers/album-panini-footbal-1976-couverture
Les créateurs de ce générique se sont astucieusement inspiré des albums d'images (autocollantes dès les années 1970) de footballeurs créés par Giuseppe et Benito Panini en 1961.
 
LES SEIGNEURS _divers/album-panini-footbal-2011
Un demi-siècle plus tard, ce genre de collection, qui a connu un succès international, reste d'actualité.
 

Dans «100% CACHEMIRE» (Valérie Lemercier, 2013) [Toutes les anecdotes]
100% CACHEMIRE 00136
100% CACHEMIRE 00137
 
0:01:36 Dans la scène d'ouverture, un homme (Bruno Podalydès) dans son appartement met un air d'opéra puis s'attable devant son ordinateur portable. Il frappe : 100% CACHEMIRE. Il s'agit donc de l'auteur de l'histoire que nous allons découvrir.
 

 
591 visites
dès le
04-01-2010
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
11.553.859
Hit-Parade