Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
843 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Kiefer Sutherland
Kiefer Sutherland
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...



2 anecdotes sur le thème :
Générique parlé
Dans «LA SPLENDEUR DES AMBERSON» («The Magnificent Ambersons», Orson Welles, 1942) [Toutes les anecdotes]
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12638
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12641
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12646
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12650
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12704
LA SPLENDEUR DES AMBERSON 12707
 
1:26:38 Après la dernière image de l'histoire, une grave voix masculine énumère le générique . Le livre de Booth Tarkington souligne qu'il s'agit d'une adaptation. Caméra, mobilier d'époque ou encore manuscrit illustrent les différentes disciplines techniques, telles que images, décors et assistance du réalisateur. Puis la distribution est citée, chaque personnage et interprète étant accompagné de son portrait filmé. Enfin, un micro apparaît quand la voix révèle :

J'ai écrit le scénario et l'ai mis en scène. Je m'appelle .

 
Remerciements : Anecdote signalée par Jean-Paulo, qui présente ses passions sur sa page perso.
Thème : Générique parlé (2)

Dans «FAHRENHEIT 451» (François Truffaut, 1966) [Toutes les anecdotes]
FAHRENHEIT 451 00017
0:00:17 Après le logo de la Universal défile une série de zooms sur des photos teintées représentant des antennes de télévision. Le générique principal est cité par une voix féminine (celle de Michèle Bardollet). Ainsi apprend-on tout sur la production, les interprètes principaux, le titre, l'adaptation scénaristique, la musique, la photographie, la couleur, les costumes, le montage et la mise en scène.
Sans doute parce que l'histoire de Ray Bradbury (un livre !) décrit une société dont l'écrit est banni, ces informations n'apparaîtront jamais à l'écran. En VO – le seul film de tourné en anglais –, c'est une voix masculine qui les cite.
 

 
488 visites
dès le
03-05-2014
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
13.040.872
Hit-Parade