Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
241 SAGAS
44 ARTISTES
A B C D E
F G H I J
K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Marion Cotillard
Marion Cotillard
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Du même webmaster
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
1
anecdote
1
couverture
de magazine
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Thelin (rubrique "Cinéma")
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.



Affiche de «SUEURS FROIDES»
28
mai
1958
12
déc.
1958

SUEURS FROIDES
(Vertigo)

États-Unis (1958) · Suspense · 2h05
Réalisé par
autres activités
Pour ce film : production (non crédité), réalisation
+ joue : Un homme passant devant l'entrée du chantier naval (non crédité)
Avec James Stewart, Kim Nowak, Barbara Bel Geddes, Tom Helmore, Henry Jones, Raymond Bailey, Ellen Corby, Konstantin Shayne, Lee Patrick

B.O.F. :  "Vertigo – Scène d'amour" – Bernard Herrmann

 
N'ayant pu empêcher, à cause de son vertige, le suicide d'une femme dont il assurait la protection, un ex-policier rencontre son sosie et la pousse à imiter et ressembler davantage à la défunte...
Image-titre de «SUEURS FROIDES»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«SUEURS FROIDES»
Titre-générique de «SUEURS FROIDES»
Lire ce texte avec webReader
Sujet au vertige, John Fergusson (James Stewart) quitte la police. Un ancien camarade le contacte alors pour surveiller sa femme Madeleine (Kim Nowak), comme possédée. À cause de sa maladie, le détective ne parviendra pas à empêcher Madeleine de se jeter dans le vide... Obsédé par l'image de la morte, il croit la retrouver un an plus tard. Il l'oblige à ressembler plus encore à celle qu'il a aimée... jusqu'à découvrir qu'elle était "réellement" la fausse Madeleine qu'il suivait, la véritable épouse ayant été assassinée par le mari.

 
9.510 visites
dès le
19-02-2003
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
9.532.541
Hit-Parade