Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
487 SAGAS
690 ARTISTES
A B C D E
F G H I J
K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Cécile de France
Cécile de France
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
6 pages de
références
cinéma
Acteurs au
générique
1
ciné-gaffe
2
anecdotes
34
affiches
9
couvertures
de magazines
5 pièces
de
collections
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Lieux de Tournage Cinématographique
Lieux de tournage, principalement en France.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
ShotOnWhat ?
Liste le matériel (caméras, lentilles...) utilisé.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Deezer
Bande originale en écoute (en illimité en s'identifiant)
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «SEPT ANS DE RÉFLEXION»
03
juin
1955
29
févr.
1956

+ 01/05/2002
+ 30/04/2003

SEPT ANS DE RÉFLEXION
(The Seven Year Itch)

«7 ans de réflexion» (écriture alternative)

États-Unis (1955) · Comédie · 1h45
Réalisé par Billy Wilder

 
Un chaud été à New York, se retrouvant seul dans son appartement tandis que femme et enfant sont en vacances, un éditeur marié depuis sept ans invite chez lui sa pulpeuse nouvelle voisine dans l'espoir irraisonné de la séduire.
Image-titre de «SEPT ANS DE RÉFLEXION»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«SEPT ANS DE RÉFLEXION»
Titre-générique de «SEPT ANS DE RÉFLEXION»
Lire ce texte avec webReader
À l'instar des Indiens qui ont donné leur nom à Manhattan, de nombreux New Yorkais accompagnent leurs familles à la gare pour la grande migration estivale. C'est ainsi que, sous une chaleur écrasante, Richard Sherman () se retrouve seul sur sa terrasse, à lire pour publication le livre du docteur Brubaker (Oskar Homolka) sur les impulsions refoulées des mâles d'âge moyen. Il s'imagine raconter à son épouse Helen (Evelyn Keyes) comment lui, un homme de trente-neuf ans marié depuis sept, séduit malgré lui les femmes – telles sa secrétaire (Marguerite Chapman), une infirmière de nuit (Carolyn Jones) ou une demoiselle d'honneur (Dolores Rosedale). Après la chute d'un plant de tomates qui a failli l'assommer, le fringant éditeur invite chez lui la jeune et belle inconnue () qui habite l'été chez les Kaufman. En l'attendant, bien qu'heureux en ménage, il s'imagine la séduire en interprétant au piano le 2e concerto pour piano de Rachmaninov. Après avoir congédié M. Kruhulik, le concierge (Robert Strauss), venu chercher les tapis mités, Sherman accueille son invitée, actrice pour une publicité de dentifrice, qui a aussi posé pour une photo d'art de U.S. Camera. Tandis qu'elle est remontée chercher champagne et pommes chips, Helen appelle pour réclamer la pagaie oubliée par leur fils Ricky (Butch Bernard). Comme la fille est rassurée de le savoir marié, ils jouent ensemble une petite comptine. Il tente maladroitement de l'embrasser, et s'en excuse avant de la renvoyer.
Le lendemain au bureau, après avoir demandé deux semaines de congés à son patron (Donald MacBride), puis lu le chapitre sur "la démangeaison des sept ans", Sherman reçoit le docteur Brubaker à qui il raconte sa mésaventure. L'auteur parti, il spécule sur l'indiscrétion de la belle voisine qui arrive aux oreilles de son épouse. Rassuré par un appel à celle-ci, Richard rentre gaiement, bien décidé à rester sage. Mais, supputant une liaison entre Helen et leur ami Tom MacKenzie (Sonny Tufts) dans le Maine, il propose à la jeune inconnue de sortir pour la soirée. Lorsqu'ils quittent le cinéma, après l'échange d'un baiser pour vérifier la fraîcheur procurée par le fameux dentifrice, l'ingénue s'aère les dessous au soupirail d'un métro. À leur retour, ne dormant pas chez ses amis absents qui n'ont pas la climatisation, elle lui demande de dormir chez lui. Mais le concierge en goguette survenant une fois de plus, l'homme marié le prie de raccompagner la voisine chez elle avec son dangereux plant de tomates. Toutefois, arrachant les clous au plancher, la jeune femme emprunte l'escalier de l'ancien duplex qui lie les deux appartements.
Se réveillant dans le sofa tandis que la blonde inconnue a dormi dans le lit conjugal, l'imagination galopante de Sherman lui fait craindre qu'elle ne veuille le faire chanter, ou que sa femme, prévenue par le détective déguisé en concierge, ne revienne par le premier train et ne l'abatte. Il raconte son cauchemar éveillé à son invitée sortie de la douche, et lui vante la confiance de sa femme. Tandis que la jolie blonde s'éclipse dans la cuisine afin de terminer de préparer le petit déjeuner, MacKenzie arrive à l'improviste. Se sentant pris au piège, Sherman se lance dans un nouveau délire, le croyant chargé par Helen de demander le divorce, et l'assomme bien que celui-ci lui ait expliqué être venu prendre la pagaie. Tandis que le concierge évacue le tapis et l'homme évanoui qui s'y trouve, Sherman part amener lui même l'instrument en question à sa famille.

 
1.303 visites
dès le
26-06-2010
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.342.980
Hit-Parade