Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
843 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Omar Sy
Omar Sy
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
Le résumé
complet
50 photos-
personnages
(avec rôles)
Acteurs au
générique
3
couvertures
de magazines
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Erreurs de films
Erreurs dans les films, gaffes de tournage
Sens critique
Critiques des spectateurs.
KaaKooK
Citations dans les films.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
ShotOnWhat ?
Liste le matériel (caméras, lentilles...) utilisé.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Movie Abyss
Fonds d'écran, logos, éléments graphiques et autres
Deezer
Bande originale en écoute (en illimité en s'identifiant)
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
Internet Movie Firearms Database
Armes à feu identifiées, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
Box Office Mojo
Box-Office aux États-Unis.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «SCARY MOVIE»
07
juil.
2000
25
oct.
2000

SCARY MOVIE

«Film de peur»

États-Unis (2000) · Comédie · 1h28
Réalisé par Keenen Ivory Wayans
Avec Jon Abrahams, Rick Ducommun, , Shannon Elizabeth, , Kurt Fuller, , Lochlyn Munro, Cheri Oteri, Dave Sheridan, Marlon Wayans, Shawn Wayans, Kelly Coffield Park, David L. Lander, Marissa Jaret Winokur

 
Un an après l'accident mortel d'un piéton, un mystérieux tueur masqué tue sauvagement quelques lycéens.
Image-titre de «SCARY MOVIE»

LES SCÈNES DÉCRYPTÉES DANS
«SCARY MOVIE»
«1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21 22 23 »

 
1/9
1:07:23
Bobby cite «PSYCHOSE»
Cindy () descend précipitamment au rez-de-chaussée pour échapper au tueur, et tombe dans les bras de Bobby (Jon Abrahams) qui vient d'être blessé. Ils sont rejoints par Shorty (Marlon Wayans).

Shorty Attendez-moi, y'a le tueur qui est là, c'est pas beau à voir y'a du sang partout, c'est un mec qui a pété les plombs !
Bobby Hé oui Shorty, ça arrive !

Bobby sort une arme et lui tire dessus. Il goûte le "sang" sur son t-shirt, et signale qu'il ne s'agit que de ketchup. Cindy s'enfuit et tombe sur Ray (Shawn Wayans), mais celui-ci s'avère être le complice de Bobby dans ces meurtres.

Cindy Pourquoi as-tu fait ça, Bobby ?
Bobby Pourquoi ? Pourquoi ?! T'entends ça, Ray, elle veut un mobile ! Dans «SCREAM», il y en avait un ?
Ray Aucun !
Bobby Et dans «SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ DERNIER» ? C'était sans queue ni tête !...
Cindy, effrayée Oh...
Bobby Et dans la suite, qu'est-ce qu'il venait foutre, ce gros Jamaïquain ?
Ray Oh, je l'aurai bien buté.

Bobby reproche alors à Cindy l'abstinence à laquelle elle l'a contraint. Ensuite, Ray sort d'un placard le père (Rick Ducommun) de Cindy, qui est affublé d'un harnais maintenant une boule de plastique rouge dans la bouche. Ray et Bobby passent à la suite de leur plan, qui consiste à se blesser l'un l'autre pour avoir un alibi. Après moult hésitations, Bobby se laisse frapper d'un coup de couteau dans le ventre. Mais Ray s'agace lorsque Cindy critique l'influence néfaste des émissions télé, et multiplie ses coups contre son ami, qui se sent défaillir. Il refuse ensuite de lui tendre le poignard pour qu'il fasse de même. C'est à ce moment-là que surgit le vrai tueur masqué, qui frappe Ray dans le dos avec son long crochet. Il pourchasse ensuite Cindy, laquelle saute dans les airs, lui lance un freesbee qu'il rattrape au ralenti en se penchant en arrière, puis fait une danse irlandaise avant de courir avec lui sur les murs.
DÉCRYPTAGE
 
SCREAM
1/4
1:26:35
Billy rassure Sidney
L'intégralité de la scène – avec notamment le faux-sang, les deux tueurs dont l'un est le petit ami (Skeet Ulrich) de l'héroïne (), le père (Lawrence Hecht) sorti d'un placard, les coups réciproques pour se disculper – parodie la fin de «SCREAM».
 

 
PSYCHOSE
0:40:24
Dans la VO, Bobby répond à Shorty « We all go a little crazy sometimes » , quasi identique à la réplique de Norman Bates () dans «PSYCHOSE» («Psycho», , 1960), lorsqu'il s'entretient avec Marion Crane () de l'attitude de sa folle de mère à son égard : « We all go a little mad sometimes » .
 

 
PULP FICTION
1:36:47
Dans «PULP FICTION» (, 1994), Zed (Peter Greene #1) enferme dans une cave Butch Coolidge () et Marsellus Wallace (Ving Rhames). Il viole ce dernier dans une pièce annexe, en ayant pris soin de lui mettre sur la tête un harnais de cuir noir qui maintient une boule de plastique rouge dans la bouche pour l'empêcher de crier.
 

 
GRIDLOCK'D
1:16:03
Stretch poignarde Spoon dans «GRIDLOCK'D»
Les deux protagonistes de «GRIDLOCK'D» (Vondie Curtis-Hall, 1997) se blessent "pour de faux" afin d'être admis aux urgences et avoir un toit pour la nuit.
 

 
FIGHT CLUB [1999]
0:32:47
C'est aussi au terme de longues tergiversations que le narrateur () accepte de frapper Tyler Durden () dans «FIGHT CLUB».
 

 
MATRIX
1/2
0:02:58
Trinity suspendue dans les airs dans «MATRIX»
L'effet "Bullet Time", qui permet de voir la caméra tourner autour d'un sujet fixe, a été popularisé par la trilogie «MATRIX» (Andy et Larry Wachowski, 1999), notamment avec la scène où Trinity () est suspendue dans les airs avant de lancer son attaque, ainsi que celle où Neo () échappe aux balles de l'agent Smith () dans le premier opus. Cette technique prend son origine en 1994 en France sous le nom de "Temps Mort", créé par le photographe Emmanuel Carlier.
 

 
RIVERDANCE : THE SHOW
0:05:26
La danse folklorique irlandaise que fait Cindy est une parodie de celles que présente la troupe Riverdance dans leur spectacle du même nom.
 

 
TIGRE ET DRAGON
0:18:37
Dans «TIGRE ET DRAGON» («Wo hu cang long», Ang Lee, 2000), un mystérieux voleur s'introduit chez le seigneur Té (Sihung Lung) et s'empare d'une épée appelée "Destinée". Les guerriers présents dans la maison se lancent à sa poursuite, mais il parvient à s'échapper en courant sur les murs avant de sauter par-dessus la palissade.
 
MERCI !
  • Un "scary merci" à Almost Happy pour avoir méthodiquement recherché les innombrables références de ce sommet de la parodie, et livré textes et images prêts à l'emploi pour la conception de ces pages !...
  • Merci à mon pote Olivier pour avoir retrouvé la réplique dans «PSYCHOSE».
TAGS
«PSYCHOSE» «SCREAM» «SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ DERNIER» «SOUVIENS-TOI... L'ÉTÉ DERNIER 2» «PULP FICTION» «GRIDLOCK'D» «FIGHT CLUB» [1999] «MATRIX» «Riverdance : The Show» «TIGRE ET DRAGON»
«1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21 22 23 »

 
5.888 visites
dès le
02-07-2006
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
13.889.400
Hit-Parade