Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
793 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Laetitia Casta
Laetitia Casta
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
Le résumé
complet
28 photos-
personnages
(avec rôles)
Acteurs au
générique
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
CINEZIC.fr
Bandes originales de films (titres, pochettes, infos).
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
The Internet Movie Script Database
Scénario (script)
ShotOnWhat ?
Liste le matériel (caméras, lentilles...) utilisé.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Deezer
Bande originale en écoute (en illimité en s'identifiant)
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
Internet Movie Firearms Database
Armes à feu identifiées, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
Box Office Mojo
Box-Office aux États-Unis.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «LES ARNAQUEURS»
05
déc.
1990
23
janv.
1991

LES ARNAQUEURS
(The Grifters)

États-Unis (1990) · Drame · 1h59
Réalisé par Stephen Frears
Avec John Cusack, , Annette Bening, Pat Hingle (...)

 
L'employée bientôt quadragénaire d'un bookmaker retrouve son fils magouilleur qu'elle a eu adolescente et tente d'éloigner sa petite amie qui le pousse à une arnaque, mais celle-ci dénonce ses détournements d'argent.

LES SCÈNES DÉCRYPTÉES DANS
«LES ARNAQUEURS»
«1 2 3 4 »

 
1/3
0:55:10
Myra entraînait des hommes d'affaire
dans des bureaux loués...
Dans le train, Myra (Annette Bening) a remarqué que son petit ami Roy (John Cusack) arnaque quelques marins avec des dés truqués. Elle se décide alors à lui proposer un gros coup. Elle lui explique avoir fait équipe, dix ans plus tôt, avec Cole l'Anglais. Elle attirait des hommes d'affaires ayant encore quelque fortune dans les bureaux loués et complètement décorés. Elle les présentait à son prétendu agent de change, qui lui réglait alors le fruit d'une des dernières opérations qu'il avait commise pour elle. Dès que le pigeon était appâté, Cole lui expliquait le principe, en en soulignant le caractère illégal.

Cole La bourse de Tokyo est à neuf heures derrière nous. La bourse de New York est à une heure devant nous. Il n'y a jamais une heure où ces deux bourses-là sont ouvertes en même temps. L'information passe entre les deux, mais doit attendre. Alors, j'ai un type qui travaille pour moi. Vous savez ce que c'est, un cracker ?
Hebbing Oui, bien sûr, c'est comme... un expert en informatique.
Cole Et ce que ce type est capable de faire, c'est d'intercepter la communication entre les bourses de Tokyo et de New York. Et quand nous en avons besoin, il est capable de nous donner sept secondes de délai dans le transfert de l'information. Vous voyez ce que ça veut dire ?
Hebbing Bah, je vois que vous recevez cette information avant New York.
Cole De temps à autre, il arrive un changement capital. Et nous avons sept secondes sur eux pour passer un ordre d'achat de vente dans l'ordinateur de New York. Et cela juste avant que cette information de Tokyo tombe sur la bourse américaine.
Hebbing Pas beaucoup de temps.
Cole Non, nous devons être prêts, nous devons avoir l'argent. Nous devons savoir ce que cette information veut dire, et nous devons être capables de faire des opérations éclair. Mais bon sang, quand ça marche, c'est magnifique.

Pour qu'il ne reste aucune trace de ces opérations frauduleuses, Cole réclamait alors beaucoup de liquide à la victime, que Myra aidait à rassembler en revendant bijoux, actions ou propriétés.

Roy Et un mois après, le pigeon appelait les flics, et vous étiez partis.
Myra Non : Il n'appelait jamais les flics. Pas après qu'on lui ait filé la peur de sa vie !

Les complices organisaient alors une fausse descente du F.B.I., durant laquelle Cole "abattait" Myra avant de fuir avec l'argent.
DÉCRYPTAGE
On reconnaît de nombreux élémenst de «L'ARNAQUE» («The Sting», George Roy Hill, 1973), où Gondorff (Paul Newman) et Hooker () vengeaient leur ami Colleman en piégeant Lonnegan (Robert Shaw), un redoutable gangster de Chicago. L'arnaque consistait à lui faire croire, dans un bureau reconstituant parfaitement l'ambiance d'une salle de turf, pouvoir miser sur le bon cheval grâce à une information reçue durant les quelques secondes nécessaires au transfert normal de celle-ci. L'équipe empochait la fortune apportée par le pigeon en simulant là aussi une fausse descente du F.B.I. qui tournait mal.
TAGS
«L'ARNAQUE»
«1 2 3 4 »

 
769 visites
dès le
06-12-2005
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.953.564
Hit-Parade