Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
793 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Keanu Reeves
Keanu Reeves
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
3 pages de
références
cinéma
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
uniFrance Films
Promotion des films français dans le monde. Atouts : Sorties à l'étranger ou dans les festivals. Dossiers de presse.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «LE VENT EN EMPORTE AUTANT»
15
janv.
1999
20
janv.
1999

LE VENT EN EMPORTE AUTANT
(El viento se llevó lo qué)

Argentine (1998) · Comédie · 1h25
Réalisé par Alejandro Agresti
Avec Vera Fogwill, Fabian Vena, , Angela Molina (...)

 
Dans un village perdu de la Patagonie, un acteur ringard est accueilli comme une immense star grâce aux films mal remontés que tous les habitants découvrent régulièrement en projection.

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«LE VENT EN EMPORTE AUTANT»
Lire ce texte avec webReader
Fuyant la capitale argentine, Soledad (Vera Fogwill) se retrouve par hasard à Rio Pico, un village coupé du monde au cœur de la Patagonie. Elle prend une chambre chez Maria (Angela Molina), et tombe amoureuse de Pedro (Fabián Veno), pourtant totalement décalé... Sans radio ni télé, les habitants ne se distrayent qu'au cinéma de Caruso (Sergio Poves Campo), qui diffuse des films passés dans des centaines de salles avant d'arriver dans le désordre à sa salle de projection. Venant rencontrer son (seul ?) public, leur acteur favori débarque : Edgar Wexley (). Il se sent parfaitement en harmonie avec ces gens totalement déphasés par les montages insensés des films qu'ils voient.

Un hymne décalé au cinéma et à la simplicité de la vie.


 
3.818 visites
dès le
31-08-2003
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.952.909
Hit-Parade