Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
821 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Andrew Lincoln
Andrew Lincoln
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
16 photos-
personnages
(avec rôles)
Acteurs au
générique
1
anecdote
41
affiches
1 pièce
de
collections
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
ShotOnWhat ?
Liste le matériel (caméras, lentilles...) utilisé.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Movie Abyss
Fonds d'écran, logos, éléments graphiques et autres
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT»
28
mai
1954
02
févr.
1955

+ 19/03/2014

LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT
(Dial M for Murder)

États-Unis (1954) · Policier · 1h45
Réalisé par
autres activités
Pour ce film : production (non crédité), réalisation
+ joue : Un ancien du collège (non crédité)
Avec Ray Milland, , Robert Cummings, John Williams #2, Anthony Dawson

B.O.F. :  "Dial M for Murder – Thème" – Dimitri Tiomkin

 
Un ex-champion de tennis contraint un ami délinquant à assassiner son épouse infidèle, mais comme celle-ci survit en poignardant son agresseur, le mari trompé sème des indices la condamnant pour meurtre prémédité.
Image-titre de «LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT» [1954]
Titre-générique de «LE CRIME ÉTAIT PRESQUE PARFAIT» [1954]
Lire ce texte avec webReader
Au port de Londres, Margot () accueille avec joie son amant Mark Halliday (Robert Cummings), un auteur américain de romans policiers venu pour les vacances. Elle lui expose le chantage dont elle a été l'objet depuis un an concernant leur liaison. Margot présente Mark à son mari Tony Wendice (Ray Milland), un ancien champion de tennis. Celui-ci leur offre des billets pour le théâtre, et convoque un certain Lesgate (Anthony Dawson) sous un faux prétexte. En fait, il s'agit de Swan, un ancien camarade de collège, dont il connaît le moindre des délits. Le menaçant de dénonciation et lui proposant une importante somme méticuleusement rassemblée en un an, le mari trompé propose à son visiteur de tuer sa riche épouse, dont il héritera grâce à leurs testaments réciproques. Le soir dit, Wendice invite Halliday à son club, laissant seule Margot. Comme convenu, Swan pénètre grâce à une clé dissimulée sous un tapis. Tony appelle tardivement sa femme pour l'attirer dans le salon. Mais quand son agresseur tente de l'étrangler, elle se débat et le tue d'un coup de ciseaux entre les omoplates. Wendice revient précipitamment, prétendument pour soutenir son épouse. En fait, en semant des bas de Margot et en récupérant la clé sur le cadavre pour la remettre dans le sac-à-main, il maquille l'accident en meurtre prémédité. Au terme de l'enquête menée par l'inspecteur chef Hubbard (John Williams #2), Margot est jugée et condamnée à mort. La veille de l'exécution, Halliday rend visite à Wendice, et expose son idée pour sauver leur bien-aimée. Tony ferait croire avoir tout manigancé, du chantage de la lettre jusqu'au choix de l'assassin. Wendice s'en amuse et présente ce scénario à l'inspecteur Hubbard, venu en visite, pour en souligner les invraisemblances. Le policier s'arrange pour garder la clé de Wendice et rentrer dans l'appartement dès que son occupant sort. Ayant repéré son manège, Mark le rejoint. Encadrée de deux détectives, Margot arrive et ne peut curieusement pas ouvrir avec sa clé. L'inspecteur la fait entrer par la porte-fenêtre. Tous les trois, ils observent ensuite Wendice se rendre compte ne pas avoir sa clé, tester en vain celle du sac-à-main de sa femme récupéré au commissariat, et se trahir en trouvant la clé de Margot restée sous le tapis. Dans sa précipitation, c'est la clé de Swan qu'il avait récupérée ce soir-là, l'agresseur ayant remis celle de Margot dans sa cachette aussitôt après l'avoir utilisée.

 
11.286 visites
dès le
27-01-2005
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
11.134.730
Hit-Parade