Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
499 SAGAS
775 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Farrah Fawcett
Farrah Fawcett
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
13 scènes
décryptées
Acteurs au
générique
19
affiches
1
couverture
de magazine
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
uniFrance Films
Promotion des films français dans le monde. Atouts : Sorties à l'étranger ou dans les festivals. Dossiers de presse.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Lieux de Tournage Cinématographique
Lieux de tournage, principalement en France.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
CINEZIC.fr
Bandes originales de films (titres, pochettes, infos).
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
ZoneSons.com
Extraits de dialogues sous forme de .mp3.
Aveleyman
Galerie de personnages.
Base de données de films français avec images
Le cinéma français en images (personnages, articles programmes TV, autres...).
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
Internet Movie Firearms Database
Armes à feu identifiées, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «LA NUIT AMÉRICAINE»
24
mai
1973
24
mai
1973

LA NUIT AMÉRICAINE

France (1973) · Comédie dramatique · 1h52
Réalisé par
Avec , Jean-Pierre Aumont, Valentina Cortese, , Dani, , Alexandra Stewart, Jean Champion, , David Markham, Nike Arrighi, , Zénaïde Rossi, Gaston Joly

 
Dans un studio de Nice, le tournage d'un film est autant perturbé par les problèmes techniques que par les tracasseries sentimentales et existentielles des acteurs et du reste de l'équipe.
Image-titre de «LA NUIT AMÉRICAINE»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«LA NUIT AMÉRICAINE»
Titre-générique de «LA NUIT AMÉRICAINE»
Lire ce texte avec webReader
Au studio Victorine à Nice, Ferrand () ne se voit accorder par la production américaine que sept semaines pour réaliser «Je vous présente Pamela», son nouveau film contant l'histoire d'une jeune mariée tombant amoureuse de son beau-père. Tout commence par un plan-séquence au terme duquel Alphonse () – alias le jeune marié – donne une gifle à son père – interprété par Alexandre (Jean-Pierre Aumont). Si elle est heureuse de retrouver ce dernier avec qui elle a tourné vingt ans plus tôt, la grande actrice Séverine (Valentina Cortese), la mémoire vacillante, échoue bêtement dans sa première scène où elle incarne la mère et épouse déchue. Dans le rôle de la secrétaire, la production est obligée de s'accommoder de la grossesse non signalée de Stacey (Alexandra Stewart). Le personnage de l'épouse infidèle est dévolu à Julie Becker (), vedette américaine ayant connu une grave dépression nerveuse, et qui a épousé le docteur Michael Nelson (David Markham), venu avec elle. Le soir à l'hôtel Atlantic où toute l'équipe est logée, Ferrand et sa scripte Joëlle () écrivent les dialogues pour le lendemain. Et la nuit, le réalisateur rêve encore de cinéma... Alors qu'Alphonse lui avait trouvé un stage de scripte sur le plateau et voulait l'épouser, Liliane (Dani), d'abord tentée par le photographe (Pierre Zucca), part avec Mark Spencer (Marc Boyle), un cascadeur anglais venu pour une seule journée. D'abord conciliant, l'acteur vedette se cloître dans sa chambre, décide d'abandonner le film, mais est rasséréné après une nuit passée avec Julie. Alphonse ayant appelé le docteur américain pour qu'il rende sa liberté à Julie, celle-ci s'enferme à son tour dans sa chambre, pique un caprice, et ne retrouve son équilibre que lorsque son mari revient de voyage pour la rassurer. Pendant une scène en costumes, le producteur Bertrand (Jean Champion) vient annoncer la mort accidentelle d'Alexandre tandis qu'il revenait de l'aéroport en voiture avec Christian (Xavier Saint-Macary), le jeune homme qu'il voulait adopter. Sur décision de l'assurance, la fin est simplifiée, et le personnage d'Alphonse tue de dos celui d'Alexandre remplacé par une doublure (???). Le tournage terminé, l'équipe se disloque et s'éparpille : tandis que Julie et son mari s'envolent pour l'Australie, Alphonse accepte un film à Tokyo pour oublier ses soucis...

nous offre une superbe leçon de cinéma vue de l'intérieur, une sorte de making of fictif plus vrai que nature.


 
8.773 visites
dès le
02-07-2003
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.756.008
Hit-Parade