Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
493 SAGAS
724 ARTISTES
A B C D E
F G H I J
K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Anthony Hopkins #1
Anthony Hopkins #1
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
61 photos-
personnages
Acteurs au
générique
1
anecdote
18
affiches
3
couvertures
de magazines
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
uniFrance Films
Promotion des films français dans le monde. Atouts : Sorties à l'étranger ou dans les festivals. Dossiers de presse.
Erreurs de films
Erreurs dans les films, gaffes de tournage
Sens critique
Critiques des spectateurs.
Lieux de Tournage Cinématographique
Lieux de tournage, principalement en France.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
CINEZIC.fr
Bandes originales de films (titres, pochettes, infos).
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
The Hitchcock Zone
Un wiki dédié aux films d'Hitchcock, avec découpage en 1000 images, références aux livres ou articles, lieux de tournage, sorties vidéos, affiches, photos d'exploitation ou autres images...
Aveleyman
Galerie de personnages.
Base de données de films français avec images
Le cinéma français en images (personnages, articles programmes TV, autres...).
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
The Internet Movie Plane DataBase
Avions et autres engins volants identifiés, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
Box Office Mojo
Box-Office aux États-Unis.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «L'ÉTAU»
17
déc.
1969
13
mars
1970

L'ÉTAU
(Topaz)

États-Unis (1969) · Espionnage · 2h00
Réalisé par
autres activités
Pour ce film : production (non crédité), réalisation
+ joue : Un homme en chaise roulante à l'aéroport (non crédité)
Avec Frederick Stafford, Dany Robin, John Vernon, Karin Dor, , , , Michel Subor, Per-Axel Arosenius, John Forsythe

 
En 1962, chargé par les Américains d'enquêter sur l'implication des Soviétiques à Cuba, un agent français découvre un réseau secret au sein de l'OTAN.
Image-titre de «L'ÉTAU»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«L'ÉTAU» [1969]
Titre-générique de «L'ÉTAU» [1969]
Lire ce texte avec webReader
En 1962, passé à l'ouest via Copenhague malgré la vigilance de deux agents soviétiques, le colonel Boris Kusenov (Per-Axel Arosenius) est installé avec sa famille dans une demeure retirée près de Washington. Il révèle la signature d'un accord entre Moscou et Cuba, et l'existence d'un réseau secret baptisé "Opale". Avec son épouse Nicole (Dany Robin), l'agent français André Devereaux (Frederick Stafford), un soi-disant attaché commercial basé à Washington, rejoint à New York leur fille Michèle () et leur gendre, le journaliste François Picard (Michel Subor), en voyage de noces. Son homologue américain Michael Nordstrom (John Forsythe) le charge d'obtenir une copie du traité. Devereaux s'adresse à Philippe Dubois (Roscoe Lee Browne), un de ses agents et fleuriste martiniquais, pour acheter Luis Uribe (Donald Randolph), le secrétaire de Rico Parra (John Vernon), haut chef cubain installé avec une délégation dans un hôtel de Harlem. Dubois parvient à photographier les documents, mais poursuivi par Hernandez (Carlos Rivas) – le bras droit de Parra –, il glisse son appareil photo à l'agent français en le bousculant et rentre sans encombre à sa boutique. De retour chez eux, Nicole ne parvient pas à dissuader son époux de se rendre à La Havane, où il va rejoindre sa maîtresse Juanita de Cordoba (Karin Dor), chef d'un groupe de résistance, également proche de Rico. Celle-ci confie un appareil photo au couple Mendoza (Lewis Charles) et (Anna Navarro) pour observer l'arrivée de missiles russes au port de Viriel. Surpris par Parra, ils parviennent à faire parvenir leur appareil à Juanita grâce à un cavalier (???) avant de se faire arrêter. Lors d'une allocution de Fidel Castro, Hernandez signale à son patron reconnaître Devereaux comme le complice du Martiniquais. Le chef cubain débarque chez Juanita et, exposant ses soupçons, exige le départ du Français. Celui-ci s'exécute, en emportant une machine à écrire préparée par Thomas (John Roper), qui y a caché bande magnétique et microfilm. Grâce à l'aveu de Carlotta Mendoza soumise à la torture, Parra démasque Juanita et l'abat. Dans l'avion, André trouve dans le carnet offert par sa maîtresse, qu'il sait morte, les précieuses pellicules du port. Sur une plainte de Cuba, René d'Arcy (George Skaff) ordonne à Devereaux de rentrer en France. Avant son départ, Kusenov lui révèle qu'Opale est un groupe de dignitaires français travaillant pour l'Union Soviétique, dirigé par un certain "Colombine". À Paris, avant de rencontrer son directeur général, Devereaux fait rassembler quelques hauts fonctionnaires pour leur dévoiler la situation, mais Henri Jarré (), économiste de l'OTAN, prétend que le véritable Kusenov est mort depuis un an. Chez lui, Jacques Granville () lui reproche cette parole qui le trahit. Tandis qu'il est interrogé et dessiné par Picard, Jarré est défenestré par deux visiteurs, auxquels le journaliste parvient à échapper. Grâce au numéro appelé par ce duo, Nicole découvre que Granville (son amant) est "Colombine". Bien qu'ayant révélé cette information à Nordstrom, Devereaux est écarté d'une conférence avec les Américains. La crise des missiles de Cuba prend fin...

Rédigé avec l'aide de Match.


 
3.831 visites
dès le
10-04-2003
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.520.904
Hit-Parade