Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
500 SAGAS
791 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Bruno Salomone
Bruno Salomone
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
2 scènes
décryptées
34 photos-
personnages
(avec rôles)
Acteurs au
générique
1
couverture
de magazine
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Sens critique
Critiques des spectateurs.
KaaKooK
Citations dans les films.
Lieux de Tournage Cinématographique
Lieux de tournage, principalement en France.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
ShotOnWhat ?
Liste le matériel (caméras, lentilles...) utilisé.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Movie Abyss
Fonds d'écran, logos, éléments graphiques et autres
Deezer
Bande originale en écoute (en illimité en s'identifiant)
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
Box Office Mojo
Box-Office aux États-Unis.
The Numbers
Tous les chiffres, aux États-Unis.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «FRIDA»
25
oct.
2002
16
avr.
2003

FRIDA

États-Unis – Canada – Mexique (2002) · Drame · 2h03
Réalisé par Julie Taymor
Avec , Alfred Molina, Valeria Golino, Mía Maestro, Roger Rees, Diego Luna, Patricia Reyes Spíndola, Margarita Sanz, Geoffrey Rush

 
Découvrant l'art pictural durant une convalescence, une Mexicaine épouse un peintre communiste célèbré pour ses fresques et connaîtra la reconnaissance pour ses propres œuvres.
Image-titre de «FRIDA»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«FRIDA»
Titre-générique de «FRIDA»
Lire ce texte avec webReader
En 1922 à Mexico City, alors que sa sœur Cristina (Mía Maestro) se marie, la jeune et pétulante Frida Kahlo () est victime d'un accident de bus. Au terme d'innombrables opérations et des soins continuels de sa mère Matilde (Patricia Reyes Spíndola), la jeune fille parvient à remarcher. Frida a mis à profit sa longue convalescence pour peindre avec le matériel offert par son père Guillermo (Roger Rees), photographe. Elle décide de montrer ses toiles à Diego Rivera (Alfred Molina), qui apprécie autant la femme que ses œuvres. Ce peintre, renommé pour ses fresques, l'entraîne dans le monde des artistes lors d'une soirée chez la célèbre photographe Tina Modotti (Ashley Judd). Il la fait par ailleurs adhérer au parti communiste dont il est le chef local. Bien qu'il reconnaisse, après deux divorces, ne pas être capable de fidélité, et qu'elle soit attirée par les femmes, les deux artistes convolent. D'abord furieuse de découvrir que Lupe Marín (Valeria Golino), la deuxième ex-épouse de Diego, occupe l'appartement du dessus, la jeune mariée devient son amie. Frida suit Diego à New-York, où il est célébré dans une grande exposition. Rencontrant le succès, le peintre est chargé des fresques murales du centre de Nelson Rockfeller (), mais est renvoyé pour leur caractère communiste. Quant à Frida, après une fausse couche, elle se rend à l'enterrement de sa mère. Elle convainc son mari déprimé de rentrer au Mexique. Bien qu'elle ait toujours toléré les aventures de Diego avec ses modèles, Frida divorce quand elle le surprend avec Cristina, sa sœur. Toutefois, ne sachant pas se passer d'elle, le peintre se fait pardonner. Les Rivera hébergent les Trotsky en exil. Léon Trotsky (Geoffrey Rush) appréciant les œuvres torturées de Frida, ils deviennent amants. Mais, lorsque madame Natalia Trotsky (Margarita Sanz) le découvre, le couple soviétique déménage. Grâce à André Breton (Omar Rodríguez), qui accompagnait Trotsky, Frida Kahlo expose à Paris. Alors que Diego a souhaité le divorce et s'est éloigné, elle est interrogée pour l'assassinat de Trotsky. Ne pouvant se passer d'elle, Diego revient et épouse de nouveau Frida qui, atteinte par la gangrène et d'autres maux, se déplace en fauteuil roulant. Portée sur son lit, l'artiste peintre reçoit les honneurs lors de la première exposition de ses toiles dans son pays. Peu avant leurs noces d'argent, Diego fait brûler le corps de Frida selon ses dernières volontés...

 
14.883 visites
dès le
09-01-2005
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.936.763
Hit-Parade