Retour à l'accueil de CINECLAP
Votre recherche (expression exacte) :
Saisissez tout ou partie d'un titre, du nom d'un acteur ou réalisateur ou personnage, ou du titre d'une revue.
Inscrivez-vous à la newsletter !
Pour recevoir chaque semaine les dernières nouveautés de Cinéclap, saisissez votre adresse mail puis validez.
0-9 A B C D
E F G H I
J K L M N
O P Q R S
T U V W-Z
Ajouts récents :
499 SAGAS
775 ARTISTES
A B C D E
F G H I J K
L M N O P
Q R S T U
V W X Y Z
Jacqueline Bisset
Jacqueline Bisset
CINÉ-
COLLECTIONS
LES LISTES
Et Aussi...
Voir aussi
pour ce
film :
Au
sommaire
3 scènes
décryptées
Sur le web
Internet Movie Data Base
LA référence mondiale sur le cinéma.
Wikipédia
L'encyclopédie communautaire dans sa version française.
Allociné
Informations standard, bandes-annonces, images, critiques.
Erreurs de films
Erreurs dans les films, gaffes de tournage
Sens critique
Critiques des spectateurs.
KaaKooK
Citations dans les films.
Deja Scene
Indique pour chaque acteur avec quel(s) acteur(s) du même film il a déjà joué.
CINEZIC.fr
Bandes originales de films (titres, pochettes, infos).
SubsMax
Sous-titres dans plusieurs langues.
CineMaterial
Galerie d'affiches miniatures groupées par visuels.
Carteles de Cine
Galerie d'affiches s'appuyant sur Flickr (donc tailles multiples).
Kinopoisk
Notamment galerie d'affiches de grandes tailles.
MovieStillsDB
Banque d'images par film : images publicitaires, photos de tournage, photos d'exploitation...
Movie Abyss
Fonds d'écran, logos, éléments graphiques et autres
Deezer
Bande originale en écoute (en illimité en s'identifiant)
Aveleyman
Galerie de personnages.
Internet Movie Cars DataBase
Voitures et autres véhicules identifiés, avec photos.
Internet Movie Firearms Database
Armes à feu identifiées, avec photos.
JP's Box-Office
Box-office en France. Rang Paris/France/Monde/USA.
calindex.eu
Index d'articles parus dans la presse cinéma française, avec couvertures des magazines.
Ciné-ressources
Le catalogue collectif des bibliothèques et archives de cinéma.



Affiche de «ASSAUT»
05
nov.
1976
05
juil.
1978

ASSAUT
(Assault on Precinct 13)

États-Unis (1976) · Thriller · 1h31
Réalisé par John Carpenter #1
Avec Austin Stoker, Darwin Joston, Laurie Zimmer, Martin West, Tony Burton, Charles Cyphers, Nancy Loomis, Peter Bruni, John J. Fox, Marc Ross, Alan Ross, Henry Brandon, Kim Richards

 
Sur le point d'être fermé, un commissariat isolé où sont rassemblés un policier débutant, une secrétaire, deux criminels, leurs geôliers et un père éploré est assiégé toute une nuit par d'invisibles assaillants.
Image-titre de «ASSAUT»

LE RÉSUMÉ COMPLET DE
«ASSAUT»
Titre-générique de «ASSAUT»
Lire ce texte avec webReader
Pour sa première nuit, le lieutenant Ethan Bishop (Austin Stoker) se voit confier la garde du commissariat d'Anderson en cours de déménagement, isolé dans un quartier dévasté par les gangs dans la banlieue de Los Angeles. Cette mission qui s'annonçait calme va devenir un cauchemar pour ses occupants. Chargé de transférer trois condamnés à mort, Lawson (Martin West) étant malade, l'officier de police Starker (Charles Cyphers) se voit contraint de faire un crochet par ce commissariat afin de contacter un médecin. Suite à l'élimination de six de leurs camarades par la police, quatre membres d'un gang multi-ethnique sillonnent la ville armés. Ils abattent un pseudo-vendeur de glaces (Peter Bruni) et une fillette (Kim Richards), dont le père (John J. Fox) se vengera avant de se réfugier à la nuit tombante au commissariat, totalement hébété. Le téléphone, puis l'électricité sont coupés. En sortant, le policier Chaney (Henry Brandon) se fait abattre. Munis de silencieux, d'invisibles assaillants mitraillent le commissariat. Starker, ses agents et Lawson succombent en tentant une sortie. En état de siège, les occupants du commissariat ont peu d'armes pour se défendre. Afin de leur prêter main forte, Leigh (Laurie Zimmer) – la secrétaire – libère les deux condamnés – le célèbre assassin Napoleon Wilson (Darwin Joston), et le Noir Wells (Tony Burton). La fusillade reprend, et les assaillants tentent coûte que coûte d'entrer. La standardiste Julie (Nancy Kyes) est mortellement touchée. Puis tout redevient extrêmement calme, les cadavres évacués, les voitures rangées, afin que rien ne paraisse inhabituel vu de l'extérieur. Wells atteint une voiture en passant par un égout, mais se fait abattre. N'étant plus que quatre, les survivants se réfugient au sous-sol. Bishop tue les assaillants en faisant exploser une bonbonne d'acétylène. Malgré le calme apparent, deux policiers en patrouille (Marc Ross) et (Alan Ross) ont alerté leurs collègues qui débarquent en force.

En signant son second long-métrage, John Carpenter nous offrait un superbe western urbain, où il rendait hommage à son idole Howard Hawks.


 
3.596 visites
dès le
20-04-2004
© CINECLAP, le Cinéma qui fait Référence !
Bookmark and Share
10.750.687
Hit-Parade